Mardi, le jour des affaires !

Désolé pour le décalage dans les publications, nous avons subi une longue coupure de courant hier soir qui ne m’a pas permis de mettre à jour le blog.

La mâtinée de mardi a été consacrée aux achats d’artisanat avec Salif. Il s’est donc déplacé au logement avec un échantillonnage de ce que j’avais repéré, et ce que je lui avais montré dans son village artisanal.

En procédant ainsi cela permet de gagner du temps, et évite de devoir acheter et négocier auprès de chaque boutiquier, tout en expliquant à chaque fois pourquoi je n’achète pas dans certains boutiques.

Et de fait, nous pouvons tout étaler et prendre le temps de réfléchir, calculer progressivement les achats en fonction du budget et revoir les choix faits si nécessaire.

C’est souvent frustrant, car on voudrait tout acheter ! mais le budget, tout comme le poids des bagages, amène nécessairement à faire des choix … et ce n’est pas simple parfois !

Mais bon Salif sait désormais ce qui nous intéresse, et nous pourrons lui passer commande plus tard dans l’année en cas de besoin.

Après cela nous sommes allés manger dans un maquis situé non loin de son village artisanal. Là, salif m’a expliqué en détail tous les projets de développement du quartier que son association d’artisans mène, et souhaite développer dans les mois qui viennent.

Pour commencer, ils entretiennent et nettoient régulièrement le canal qui longe leurs boutiques, ce qui participe à l’évacuation des eaux et à la salubrité du quartier en période de pluies.

Puis, ils prévoient de faire décorer les bords du canal par un artiste peintre qu’ils connaissent. Et organiser une « fête artisanale » au sein du quartier, pour l’animer et se faire connaître. Ils ont également pour projet d’installer des poubelles, et de faire daller le sol de l’allée, pour faciliter les déplacements.

Ils sont allés également rencontrer le maire de l’arrondissement, pour leur détailler tous ces projets, avec l’espoir d’obtenir son autorisation pour installer un panneau indiquant l’existence du village artisanal, qui se trouve bien caché en retrait de la route, derrière des restaurants.

Salif, on le voit, ne ménage donc pas ses efforts … au service des autres ! Investi auprès des enfants de son quartier, il est donc très investi également auprès de ses collègues artisans, des deux associations qui travaillent à Kinsi, mais aussi auprès de son village natal … et désormais de sa propre famille !

C’est à se demander s’il dort, mange, ou s’il trouve du temps pour lui … car il a un projet d’élevage de poulets, sa nouvelle maison en cours de construction, sa boutique à Nazinga, et bien d’autres projets en cours et à venir.

Nous sommes ensuite rentrés au logement pour faire le point et préparer la journée de demain au village.



Copyright 2019. All rights reserved.

Ecrit février 13, 2019 par president dans la catégorie "carnet de bord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *